La Communauté de communes du Pays d'iroise met en oeuvre depuis 2009 des travaux de restauration et d'entretien sur les cours d'eau du bassin versant de l'Aber Ildut.

Le contexte

L'Aber Ildut est le cours d'eau le plus important du territoire de la Communauté de communes du Pays d'Iroise (CCPI). Son bassin versant représente 138 km² à cheval sur la CCPI et Brest Métropole. Cours d'eau de 1ère catégorie il accueille une espèce emblématique : le saumon atlantique.

Le cours de l'Ildut a subi d'importantes perturbations liées à l'exploitation de l'étain autour de Saint Renan dans les années 1960 à 1975, conduisant à sa chenalisation et à la création de plans d'eau. Les travaux anciens d'exploitation du sous-sol ont conduit au classement de l'Ildut en risque de non atteinte du bon état écologique vis-à-vis de la Directive Cadre Européenne sur l'Eau (DCE).

Dans la perspective de l'atteinte du bon état écologique demandé par la DCE à l'horizon 2015, un premier programme d'action a été mis en oeuvre entre 2009 et 2014 : le Contrat de Restauration et d'Entretien de l'Aber Ildut (CRE). Afin de consolider les efforts réalisés et les améliorations constatées, un second programme d'actions a été engagé pour la période 2015-2019.

Le programme d'actions

Une étude bilan a été réalisée à l'issue du CRE et un nouveau programme pluriannuel d'actions a été défini. Les actions programmées sont les suivantes :

  • gestion de la ripisylve (végétation des berges) sur l'Ildut et ses principaux affluents,
  • lutte contre les espèces végétales invasives (Jussie, Myriophylle et Lagorasiphon) sur différents plans d'eau ainsi que sur l'Ildut,
  • lutte contre le rat musqué et le ragondin par la mise à disposition de cages pièges auprès de piégeurs bénévoles,
  • renaturation de près d'1 km de l'Ildut sur Saint-Renan par reméandrage (carte du projet de renaturation),
  • mise à disposition de clôtures et d'abreuvoirs afin d'éviter le piétinement des berges et l'abreuvement au cours d'eau par les animaux,
  • aménagement ou démantèlement d'ouvrages afin de rétablir la circulation piscicole et sédimentaire,
  • réalisation d'études de faisabilité (reconnexion des sources, renaturation de l'Ildut à Lannéon …),
  • mise en œuvre d'indicateurs de suivi (pêche électrique, IBG …)
  • actions de communication.

Gestion de la ripisylveArrachage de la JussieRemplacement d'ouvrage

 

Les indicateurs du bon état écologique

Le bon état écologique dépend du bon état biologique et physico-chimique. Les paramètres permettant de définir le bon état écologique sont suivis dans le cadre de réseaux de mesure. L'évolution des principaux paramètres à la station située sur l'Aber Ildut à Kéramazé, dont ceux à l'origine du déclassement, sont présentés ci-après (source : site de l'agence de l'eau Loire Bretagne osurweb) :

Les partenaires

Les partenaires financiers

Le programme de restauration et d'entretien des cours d'eau du bassin versant de l'Aber Ildut bénéficie du soutien financier de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne dans le cadre du Contrat Territoriale de l'Aber Ildut 2015-2019 et du Conseil Départemental du Finistère qui s'appuie sur le Projet de Territoire Eau élaboré par la CCPI .

Les collectivités suivantes financent également certains travaux :

  • Brest Métropole, cosignataire du Contrat Territorial de l'Aber Ildut, participe à la mise en œuvre des travaux situés sur la partie du bassin versant qui se trouve sur les communes de Guilers et de Plouzané.
  • La commune de Saint-Renan participe aux travaux de mise en valeur de la renaturation de l'Ildut.

     

 

Le Comité de pilotage

Un comité de pilotage chargé de suivre le bon déroulement du programme a été constitué.

 

Contact : Aude MAHOT au 02.98.84.39.36 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.